Inspection Smart contrôle des conduits d’air

Inspection Smart contrôle des conduits d’air Inspection Smart = Contrôle des conduits d’air

Les conduits d’air encrassés doivent être nettoyés pour des raisons d’hygiène, d’efficacité énergétique et de protection contre l’incendie. C’est une obligation légale prévue par l’arrêté royal Lieux de travail.

Quand les conduits sont-ils sales et quand nécessitent-ils un entretien ?

La quantité maximale de saleté admissible (g/m²) est définie par la norme EN 15780, qui stipule que les conduits doivent être inspectés systématiquement. Lorsque la quantité de saleté dépasse la norme, les conduits d’air doivent être nettoyés.

Cette norme s’applique aux entreprises, aux établissements de soins, aux Communes et à toutes les autres organisations disposant de systèmes de ventilation. La quantité de saleté peut être déterminée par différentes méthodes, comme une inspection visuelle à l’aide d’une caméra robotisée ou le prélèvement d’un échantillon par frottis.

L’inspection Smart est un outil innovant développé par Hamster Cleaning pour examiner les conduits rapidement et avec précision afin de déterminer leur degré d’encrassement. Des photos sont prises à des endroits bien précis du système de ventilation. Elles sont ensuite analysées numériquement et comparées aux photos de référence conservées dans la base de données exhaustive de Hamster Cleaning. Cette méthode permet à Hamster Cleaning de déterminer le degré d’encrassement et de conseiller le client.

Demandez de devis

Nous prendrons contact avec vous dans les 24 heures suivant votre demande, chaque jour de la semaine.

Demandez de devis

Questions fréquentes

Quand les conduits d’air doivent-ils être inspectés ?

La norme européenne EN 15780 stipule que les conduits d’air doivent être inspectés tous les ans ou tous les deux ans. Cette fréquence dépend du type de bâtiment, mais Hamster Cleaning recommande vivement de contrôler tous les conduits d’air chaque année.

Nous savons par expérience qu’une inspection est plus facilement négligée si elle est prévue tous les deux ans et, plus important encore, que la norme est parfois déjà dépassée depuis longtemps. La pratique a montré que les conduits peuvent être à nouveau contaminés après un an. Un suivi annuel est donc tout à fait indiqué.